Voyage aux Etats Unis


« | Accueil | »

Beaucoup de choses en peu de temps

Jeudi 25 Septembre :

Impossible de quitter Chicago sans avoir été à l’Institut d’Art qui se trouve à quelques pas seulement de l’auberge… J’y suis à l’ouverture pour éviter la foule et avoir le temps de regarder attentivement chaque galerie. On peut facilement y passer toute une matinée et plus si on veut vraiment tout voir; je me concentre alors sur la partie photographie. Dans cette galerie, qui porte le nom de ’Henri Cartier-Bresson and the Art and Photography of Paris’, on peut y découvrir de superbes images couplées à de magnifiques esquisses… les noms de Brassaï, Lhote, Kertész (que je découvre vraiment, et que je trouve incroyable), Picasso, ou encore Matisse y sont associés. L’exposition est très bien tournée, et vraiment attractive. Plus loin, je découvre des plans dessinés par Daniel Burnham et datant du début des années 1900, dans le Department of Architecture and Design’s collection. 

Cette visite étant terminée, je marche encore quelques heures dans Chicago, mon appareil photo à la main… J’ai définitivement pas envie de quitter cette ville! Juste avant de passer par l’auberge récupérer mon sac qui pèse déjà 3 tonnes au bout de 10 jours seulement, je tombe sur un bâtiment triangulaire, un habitant me dit qu’il s’agit de la prison de Chicago et de ses environs!! En feuilletant le Routard où cette construction est référencée dans les choses à voir (!, ils ont raison… c’est assez atypique de voir une prison de ce genre en plein centre ville), j’apprends qu’ils l’ont construite en triangle pour limiter les couloirs à surveiller, et que la promenade se fait sur le toit, ainsi que toutes les autres activités!

C’est le moment de partir pour le car. En attendant le bus, au coin de la rue, je me fais la promesse de revenir et de faire découvrir cette ville pleine de charme, de choses inattendues, surprenantes à celui ou celle qui voudrait me suivre.

Et c’est partit pour 14 heures de Greyhound! Pas de retard cette fois ci, mais une ambiance un peu glaciale. Seuls les commentaires toujours amusants du conducteur me font décrocher un sourire. Ils ont vraiment le truc pour faire passer les règles du trajet de nuit, du genre : pas de sonnerie de portable, pas de mâchage intempestif, on ne parle pas au conducteur et surtout surtout surtout… on n’enlève pas ses chaussures!! :) La route se fait tranquillement avec arrêts toilettes, bouffe et cigarettes, tant attendus. Seul un stop au Terminal de Cleveland (que je connais très bien depuis les 4 heures à attendre dans cette même gare) trouble mon sommeil.

Vendredi 26 Septembre : 

Un passage à la douane, un tampon ‘Canada’ sur mon passeport et nous arrivons à destination à peine 10 minutes après l’horaire prévu. Niagara Falls est ce qu’on peut appeler un petit bled paumé au milieu de nul part! Très beau cela dit : de très belles maisons, transformées pour la plupart en Bed and Breakfast, une couleur rouge sur les arbres et à quelques centaines de mètres de là… Les Chutes du Niagara!

Alors j’avoue, je pensais que ça allait être plus impressionnant; mais c’est quand même assez extraordinaire. On se sent vraiment tout petit à côté de ce débit d’eau, cette profondeur et la puissance qui s’en dégage. Le beau temps n’est pas au rendez-vous mais cela ne vient pas gâcher ce spectacle permanent. Les personnes qui s’approchent d’un peu trop près sont arrosées par cette fumée de gouttelettes qui se forme au bas de la chute appelée « fer à cheval », pour sa forme arrondie. La vue est différente suivant la position du soleil (même avec le peu de soleil qu’il y ait), j’attends la fin d’après midi pour monter en haut de la Skylon Tower et ainsi avoir une vue d’ensemble sur les 2 chutes (« le fer à cheval » donc et « le voile de la mariée »). Le temps d’atteindre le sommet avec ces petits ascenseurs extérieurs jaunes, le vent est tombé (une aubaine pour moi!), ce qui réduit au maximum la taille de la fumée. Je vois la chute dans son ensemble et c’est vraiment sublime. Je suis restée en haut plus d’une heure et demie. En redescendant, la nuit commençait à tomber, et les touristes à partir. La pluie s’intensifie; je décide de rejoindre le Terminal pour être sûre d’avoir une place dans le car pour Boston. 

Une couleur rouge et mauve vient doucement remplacée la grisaille de la journée. La vue est si bien dégagée que je peux même distinguer un superbe arc en ciel. Les 30 minutes qui ont été nécessaires pour descendre de la ville vers les chutes, se sont transformées en 45 minutes pour remonter, emmitouflée dans ma petite veste de mi-saison, déterminée à atteindre l’objectif sans arrêter de voiture, la capuche vissée sur la tête, tout en essayant d’ouvir les yeux face à cette pluie battante! Autant dire que question maquillage et coiffure, j’avais pas l’air fine en arrivant enfin à l’abris! (Ref. au Blond de Gad Elmaleh!!) Heureusement, j’ai un super-sac-photo-où-le-K-way-est-intégré, il faut juste le sortir et entourer le sac avec; ma veste elle, ainsi que mon pantalon sont restés une bonne partie de la nuit, humide à cause de la clim du car. Petit incident qui ne m’a pas empêché de dormir, tellement j’étais fatiguée et tellement le vent m’avait emporté la tête.

Samedi 27 Septembre :

Boston… sous la pluie! En arrivant ce matin, je ne voulais pas choisir la solution de facilité en prenant un taxi qui m’emmenerait directement à l’auberge de jeunesse; moins cher, j’ai décidé de prendre le « T », le subway bostonnien, chargée de mon gros sac de voyage, du sac photo bourré à craquer et d’un grand sac en plastique contenant tout ce que je ne pouvais plus mettre dans les 2 autres! En cherchant le T, je tombe sur un monsieur qui connaît bien l’auberge de jeunesse. Il tient une boutique dans la gare, me renseigne, me tend une carte des transports en commun et me donne un pass illimité 7 jours pour tous les transports (qui coûte normalement 16$)! J’ai carrément halluciné! J’ai pas trop compris pourquoi il avait fait ça… peut être que je lui ai fait pitié chargée comme j’étais! :) Je sais pas… En tous cas, c’était vraiment super gentil de sa part! On a discuté un moment, et coïnsidence de ouf, il s’appelle Kevin! Il faut vraiment le faire!! Je suis partie à la recherche de la Red Line et donc, j’ai les transports gratuits pendant mes 3 jours!

Après une bonne douche d’environ 30 minutes (c’est pas très bon pour la planète, je sais…) pour enlever 2 nuits de car, je suis partie au Prudential Center, une espèce de grand centre commercial où se trouve le Visitor Information Center, pêcher quelques cartes de la ville pour le planning de demain. Une visite rapide de la ville, du quartier où je vais dormir les 2 prochaines nuits, un super bagel au fromage, de fabrication maison, d’englouti et retour à l’auberge, toujours sous la pluie. Même pas le courage de prendre l’appareil photo… se sera pour demain!

Dernières photos de Chicago et journée à Niagara Falls :

Chicago
Album : Chicago

53 images
Voir l'album

Niagara Falls
Album : Niagara Falls

24 images
Voir l'album

Gros bisous à Adèle ce soir dont le message m’a beaucoup touché, merci beaucoup!!

Je suis très heureuse de cette nouvelle pour Steve et Esteban, et Val… ne t’en fait pas, ça te rends encore plus particulière! :)  J’espère que Pouchou va se rétablir très vite!

Et biensûr Border qui se déchaîne!! C’est ma Mum’s à moi! JtM


  1. Isabelle écrit:

    Tes photos de Chicago et Niagara sont superbes !! Dommage pour la pluie, c’est plutôt rare vers l’est et surtout à Boston, où il fait très froid et très beau en général. J’attends tes photos de back bay et Marlborough street…good memories for me….Très bon courage pour tout.

    Isabelle

    Citer | Posté 28 septembre, 2008, 3:46

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg
| Evasion